Les marchandises parlent d’elles sur le net et le portable

Publié le par Pierre Georget


09.03.09


Le consommateur demande de plus en plus d’information sur les produits, avant de les acheter, en les achetant,  et avant de les consommer. Le Web2.0 et sa cohorte de sites sociaux ou communautaires a vu proliférer les possibilités de recherche de conseils, d’expériences sur les produits. Le consommateur est devenu son propre prescripteur.

Les internautes font plus confiance aux autres internautes dans leurs actes d’achats qu’aux marques. Ce sont les communautés de consommateurs qui mettent en ligne l’information sur les marques. Mais ce sont aussi les moteurs de recherche, les google, Yahoo,… qui pompentse cueillent d’ordinateur ou de téléphone portable.

L’information qui prévaut aujourd’hui n’est plus celle mise en ligne par le fabricant, mais par le grand public. Que vaut cette information, nul ne sait. De quand date-t-elle, qu’importe. Le volume vaut validation de l’information.

Les entreprises doivent réagir et se donner les moyens de communiquer par leur propre canal leurs informations sur leurs produits. De la description des marchandises, en passant par leur caractéristiques allergènes et nutritionnelles, leur disponibilité géographique, leur traçabilité, l’authenticité et même leurs prix, les détenteurs de marque, industriels et distributeurs doivent disposer d’un canal de communication d’une information fiable.


Il est urgent que les entreprises, petites, moyennes et grandes se saisissent des outils mis à leur disposition comme le réseau des catalogues électroniques GS1 GDSN pour mettre en ligne leurs produits. Les informations sur les produits ne doivent pas simplement être publiées en format texte sur une page web, elles doivent l’être de façon structurée pour être réutilisables par les moteurs de recherche. Le format standard existe, c’est le format GDS (Global Data Synchronisation). Facile à utiliser, il est proposé par plus de dix offreurs de catalogues électroniques opérant en France.

Les données mises en ligne sur ces catalogues peuvent être consultées à partir des ordinateurs personnels mais aussi à partir des téléphones portables. C’est la mission du service  GS1 CodeOnLine que de créer le lien sécurisé entre le code à barres du produit, les données du fabricant ou de la marque et l’écran du portable du consommateur.

Commenter cet article